• Melilemo

What about la qualification RGE ?


La qualification RGE, autrement appelée Label Reconnu Garant de l’Environnement, est apparue depuis maintenant 10 ans. En effet, c’est depuis 2011 que ce label est spécialisé pour les entreprises et artisans de rénovation énergétique sous l’ADEME (Agence De l’Environnement Et de la Maîtrise de l’Energie). Ce label garantit la qualité des travailleurs possédant cette qualification, et permet de justifier le principe fondamental (de 2014) consistant à proposer des aides de surcroît.


Qu’est-ce une qualification RGE ?

La qualification RGE permet aux artisans et aux entreprises de rénovation énergétique de faire bénéficier les particuliers d'avantages non négligeables avec notamment l'accès aux aides publiques.

  1. L’éco-prêt à taux zéro. cette aide comprise entre 7 000 et 30 000 euros en fonction du type de travaux envisagés est accessible aux propriétaires bailleurs, aux occupants et aux syndicats de copropriétaires.

  2. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une aide publique données pour les particuliers qui font appel à une entreprise ou un artisan labellisé RGE. Cette aide est conditionnée aux ressources du foyer lorsque vous effectuez des travaux de rénovation énergétique. Vous en bénéficiez après l'exécution des travaux.

  3. Il existe également des aides émanant des collectivités locales. Elles sont de plus en plus nombreuses. Elles ont été pensées pour réduire le coût de l’énergie devenu aujourd'hui important dans le budget des ménages. L’État incite à la rénovation énergétique des bâtiments et en a fait une de ses priorités. C’est la raison pour laquelle de nombreuses aides voient le jour. Ces aides locales dédiées à la rénovation énergétique encouragent les foyers à faire des économies d’énergies en améliorant les performances énergétiques de leur habitation.

Comment les entreprises obtiennent le label RGE ?

Les entreprises et les artisans doivent répondre à un cahier des charges exigeant :

  • Quelques soit la taille de l'entreprise, il est nécessaire que l’activité déclarée soit conforme aux métiers de la rénovation énergétique des bâtiments. Sont également pris en compte différents critères légaux et administratifs comme avoir les assurances obligatoires, être à jour de ses obligations fiscales et sociales...

  • Si l'entreprise fait appel à la sous-traitance, celle-ci ne doit pas dépasser plus de 30 % de ses activités.

  • Le choix du matériel et la qualité des installations font également parti des exigences du label RGE.

  • Pour obtenir le label RGE, l'entreprise devra suivre une formation payante pour qu’elle justifier des compétences de ses collaborateurs. Elle devra entre autre démontrer son expérience dans le domaine concerné avec un minimum de deux chantiers audités.

  • La certification est valable pour quatre ans. Cependant, les entreprises sont contrôlées chaque année. Après cette période, l'entreprise est soumise à un renouvellement.

Les organismes pouvant délivrer la certification RGE sont les suivantes :

  • Qualibat

  • FFB

  • Capeb

  • Qualit’Enr

  • Qualifelec

  • Céquami

  • Certibat

Ces organismes ont reçu mandat par L’ADEME pour leur permettre d'attribuer leurs propres certifications.

Comment devenir RGE ?

Plusieurs étapes s’offrent aux artisans et entreprises de la rénovation énergétique pour devenir labellisé RGE :


10 vues0 commentaire
Votre devis gratuit 
arrow&v
Quel horaire préférez-vous ?